Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
[mc4wp_form id="4890"]
Zapisz Zapisz

Il y a 148 ans….. les Folies Bergère.

Par Posted on 0 Aucun tags 0

Dans la vie, il ne faut pas confondre création de lieu de plaisir et sinécure. C’est ce qu’on apprend quand on repense à la délicate naissance de la mythique salle de spectacle parisienne, les Folies Bergère.
Les ennuis commencent dès 1868. Le Figaro du 24 janvier souligne : « Nous apprenons à ce sujet un détail assez plaisant : le duc de Trévise s’oppose à ce que ce nouvel établissement prenne le nom de Folies Trévise. Déjà, le propriétaire prend ses précautions et songe à intituler son théâtre Folies Bergère ».
Puis le 22 juin 1868, le figaro nous dit « Cinquante ouvriers travaillent tous les jours à la salle des Folies-Bergère, qui doit être livrée, sous dédit, le 1er septembre prochain, peut-on lire. Nos confrères ont eu tort de prétendre que la chansonnette serait exilée de ce temple où fumera l’encens des havanes et des grogs, on fera là du café-concert, panaché d’intermèdes et de théâtre. Mais la chanson sera la folle muse du lieu. Les pièces ne seront jouées que dans la seconde partie du spectacle, par de vrais artistes dramatiques spécialement engagés ».
Les retards et les procédures juridiques semblent au rendez-vous. La salle devait ouvrir le 30 janvier 1968 ; Le 2 janvier 1869, le quotidien souligne que « la salle, à peu près terminée, sera livrée à la direction le 30 de ce mois (…) Quant au genre de spectacle, on veut imiter aux Folies-Bergère certains établissements publics de Londres et de New York, où tous les genres – hors le genre ennuyeux – sont admis et mêlés ensemble ». Mais le 17 avril 1869, l’ouverture est encore retardée.
L’ouverture se fera finalement que le 2 mai. Des débuts chaotiques qui n’empêcheront pas la salle de maintenir son activité sur près d’un siècle et demi.

Pas encore de commentaire.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *